Accueil - Ville de Saint-Juéry Accéssibilité RSS
Vous êtes ici : Accueil du site » Actualités » Vandalisme à l’école René Rouquier

Vandalisme à l’école René Rouquier

Suite aux actes de vandalisme commis pendant les vacances scolaires à l’école René Rouquier, l’urgence pour la mairie est aux réparations avant la rentrée. Pour rappel, deux adolescents saint-juériens de 12 et 14 ans sont entrés par effraction dans l’établissement les 24 et 25 octobre et ont causé de nombreux dégâts matériels. Ordinateurs détruits, câbles informatiques coupés, murs dégradés à coup de marteau, extincteurs vidés...

Grâce au passage fortuit d’une enseignante, l’un des suspects, encore sur place, a été interpellé et son complice identifié. Tous deux ont été entendus dès le lendemain au commissariat et ont reconnu les faits. Ils sont convoqués mi-novembre auprès de la Protection Judiciaire de la Jeunesse du Tarn, en vue de la mise en œuvre d’une mesure de réparation pénale. Des techniciens de la police scientifique ont effectués de nombreux relevés de traces et indices pouvant étayer l’enquête policière.

Les dégâts dans l’école sont considérables. Les premières évaluations effectuées par les services municipaux chiffrent le préjudice aux environs de 40 000 €. La Ville de Saint-Juéry a porté plainte. C’est une course contre la montre pour les services municipaux (administratifs, techniques, informatiques), qui travaillent dans l’urgence afin de permettre au corps enseignant d’accueillir les enfants dans les meilleures conditions dès lundi.

Les services techniques de la Ville sont déjà intervenus pour refixer le portail du bac à sable, remettre en service les extincteurs (avec une entreprise spécialisée), boucher les trous dans les murs, nettoyer les couloirs de l’école à l’auto-laveuse. Il reste encore une porte à réparer, des retouches de peinture à faire… Le service informatique (service commun de la Communauté de l’Agglomération de l’Albigeois) est également mobilisé et a pu remettre en route le poste de la directrice et la photocopieuse, essentiels aux tâches administratives de l’école. Mais 3 ordinateurs portables ont été détruits et tous les câbles électriques ont été coupés, ce qui empêche le fonctionnement de postes informatiques et des vidéoprojecteurs interactifs dans les classes. Un gros travail de récupération des données va être effectué, ainsi que le remplacement de tout le câblage.

Jean-Paul Raynaud, Maire de Saint-Juéry : « Je tiens tout d’abord à saluer le courage de l’enseignante et l’efficacité de la Police Nationale dans cette affaire. Nous condamnons fermement ces actes de vandalisme inacceptables, qui ont un impact très lourd pour la collectivité. Il ne nous a pas été possible de communiquer comme nous l’aurions souhaité en raison des contraintes liées au déroulement de l’enquête. De nombreux agents ont été et sont mobilisés et consacrent du temps à réparer les dégâts en urgence. La municipalité est aux côtés des enseignants, du personnel scolaire, des parents d’élèves pour réparer au plus vite ces dommages et assurer la continuité du service de l’école. Même s’il faudra encore un peu de temps avant de tout remettre en état, l’école pourra ouvrir lundi grâce à l’implication de tous ».

« Retour à la liste des actualités